Vous voulez être inclus dans ma liste de Mailing?

Le Mouvement Nouvel Elan "MONE" a commencé
avec une grande conférence de presse  et a présenté son plan d'action pour les prochains mois ...


nouveau Ouvrage

Un discours courageux, une vraie ouverture

Le Centre européen d’étude et d’analyse sur la Migration « EUROZAM », se réjouit du discours royal du 9 mars 2011. Discours, qui s’inscrit dans le souci de répondre aux doléances légitimes d’un bon nombre de Marocaines et Marocains qui n'ont jamais cessé de revendiquer des réformes institutionnelles et politiques.

 

Etant donnée la conjoncture que traverse actuellement notre région et après le mouvement du 20 février dernier, initié par des milliers de jeunes enthousiastes, qui dénoncent à la fois l’injustice, l’inégalité, la corruption et le dysfonctionnement des institutions, un tel discours peut être qualifié de courageux et responsable.

 

Paradoxalement, alors que les formations politiques et les centrales syndicales, censés être proches des citoyens ont boycotté le mouvement, le message scandé par ceux et celles qui sont descendus dans la rue ce jour-là, a été entendu par le Souverain. En effet, ce mouvement à qui il faut rendre hommage, a eu un effet salutaire sur le pays, puisque cette démarche a permis de faire comprendre à ceux qui ne l’avait pas encore compris, que l’ensemble des marocains sont demandeurs d’un nouvel élan du processus de réformes que celui engagé jusque-là.

 

Malgré qu’elles n'instaurent pas une monarchie parlementaire, les réformes annoncées par le Souverain constituent incontestablement un tournant dans l'histoire du Royaume, puisqu’elles annoncent la rupture avec une monarchie exécutive au profit d’un partage équilibré du pouvoir entre le monarque et un gouvernement issu des urnes. A partir de là, les principes énoncés vont non seulement dans le sens de la démocratisation de l'État dans son ensemble, mais aussi au niveau du champ politique.

 

En effet, la constitutionnalisation de l’amazighité, la consolidation de l’Etat de droit et l’élargissement du champ des libertés individuelles et collectives, l’indépendance de la Justice et la suprématie de la loi, la séparation et l’équilibre des pouvoirs et le renforcement du statut d’un premier ministre, véritable chef d’un pouvoir exécutif effectif, sont autant de réformes qui vont dans le sens d’une réelle volonté de démocratisation du Maroc.

 

Cette série de réformes globales se caractérisent également par la constitutionnalisation de la régionalisation avancée. Une régionalisation qui se voit dotée de larges pouvoirs de prise de décision et à laquelle prendront part les acteurs régionaux. En fait, le discours royal a tracé la feuille de route d'un nouveau Maroc. Mais, la réforme constitutionnelle ne doit pas ressembler à une retouche de façade. Au contraire, elle doit mentionner clairement les fondamentaux annoncés dans le discours royal.

 

Même si un certain scepticisme naturel envahit certains observateurs avertis des réalités de notre pays, il est permis d’être optimiste au vue de la conjoncture actuelle. Cependant la mise en œuvre de cette plate-forme exceptionnelle, nécessite efforts et vigilance. En effet, il ne s’agit pas seulement de changer la Constitution mais aussi les mentalités. Pour se faire, il va falloir que toutes les forces vives du pays s’y mettent sérieusement. Et  tant que cet objectif n’est pas atteint, rien n’est gagné d’avance. Les Citoyens Marocains de l’Etranger s’inscrivent dans cette démarche et espèrent que cette dynamique puisse répondre également à leurs doléances adressées à travers un mémorandum au Souverain en octobre 2010.

 

Dans la conjoncture que traverse notre région, il faut espérer que le vent de liberté et de changement qui secoue la région, atteigne la jeunesse Sahraouie des camps de Tindouf pour qu’elle se mobilise enfin, pour se libérer des griffes des dirigeants du Polisario au service des intérêts des sécuritaires algériens.

 

Fidèle à sa démarche, le Centre EUROZAM poursuivra activement son travail de réflexion sur les droits des Citoyens Marocains de l’Etranger ici et là-bas. Dans cette perspective, il compte organiser avec ses partenaires en juillet prochain à Rabat un colloque sur l’évaluation du bilan des institutions chargées de la gestion du dossier de la communauté et le rôle que les CME pourraient jouer pour la concrétisation des décisions avancées dans le discours royal du 9 mars courant.

 

Düsseldorf, le 11 mars 2011

 

Said Charchira

Directeur

Tel : + 4915773076053/ Maroc 06 66 69 26 94

Mail : charchira@gmx.net

Druckversion Druckversion | Sitemap
© companyname

Diese Homepage wurde mit 1&1 IONOS MyWebsite erstellt.